THE VOICE OF HELL : INTERVIEW MORTIS MUTILATI

News

mercredi 11 mai

C’est au tour de Mortis Mutilati, deuxième groupe gagnant du Tremplin VOICE OF HELL POWERED BY RIFFX.FR, de répondre à nos questions, avant d’ouvrir la scène Temple le 17 juin.

  • Salut ! Est-ce que vous pouvez vous présenter ? (membres, origine du groupe…)

Salut, j’ai commencé Mortis Mutilati en Mars 2011. C’était à la base un projet solo et je n’avais aucune intention de monter sur scène avec ce projet qui devait rester « studio ». Au final avec le temps, j’ai retourné ma veste et j’ai recruté un line up live et nous n’avons jamais arrêté de tourner depuis. Après quatre albums, nous avons joué dans une bonne partie de l’Europe ainsi qu’au Mexique. Mortis Mutilati est aujourd’hui principalement un groupe de scène.

  • Pourquoi avoir choisi Mortis Mutilati comme nom pour votre formation ?

J’ai trouvé ce nom il y a longtemps, difficile de me rappeler pourquoi je l’ai choisi. J’ai toujours tout fait à l’instinct depuis le début du projet. Je me souviens seulement de m’être inspiré de l’album « Onori Funebri Rituali » de Tenebreae in Perpetuum et de l’excellent film de Pascal Laugier « Martyrs ».

  • Comment êtes-vous arrivés dans le Black Metal ?

Je suis tombé dans la musique dès mes 3 ans lorsque j’ai découvert comment marchait le tourne-disque de mes parents et je suis tout de suite devenu fan de glam et de hard-rock. C’est d’ailleurs toujours le style de musique que j’écoute principalement aujourd’hui. A l’adolescence, j’ai découvert le metal en général puis le black par l’intermédiaire des magazines que j’achetais sur le sujet. Je me suis vite reconnu dans l’univers du black et c’est alors que j’ai décidé d’en composer.

  • Quelles sont vos inspirations ?

Comme dit plus haut, j’écoute surtout de vieux groupes de hard, je suis un fan inconditionnel de Def Leppard qui est le groupe qui m’a donné envie de faire de la musique à l’époque. Cependant, mes goûts musicaux sont très variés et je peux écouter du hard et passer à du rap français en 5 minutes, en passant par du black, du funk etc… Je pense que les influences de Mortis Mutilati sont un melting-pot de mes goûts musicaux. Je ne compose que ce qui me passe par la tête, la musique est un milieu extrêmement vaste et j’essaie simplement d’en tirer le meilleur dans mes compositions.

  • Propre au Black Metal, les sujets abordés dans vos morceaux et vos albums sont très sombres. Comment choisissez-vous ces sujets ? Je pense notamment à votre album The Fate of Flight 800.

Comme pour les compositions, j’aborde les thèmes qui me passent par la tête. J’essaie tout de même de faire en sorte que le fond soit cohérent avec la forme. C’est encore plus vrai dans notre dernier album The Fate Of Flight 800 qui est probablement notre album le plus authentique. Le vol TWA 800 s’est vraiment écrasé à Rome en Novembre 1964. Je travaille dans le milieu du funéraire et j’ai été confronté au cadavre intact d’une hôtesse de l’air qui à péri à la suite de ses brûlures causées par l’accident. Je me suis ensuite fasciné pour cette histoire et j’ai effectué un travail de documentation titanesque pour que l’album donne la sensation d’assister à la catastrophe. Toutes les photos du booklet sont tirées de documents d’archives, je me suis chargé de prendre les photos de l’hôtesse et nous avons même été jusqu’à faire les photos de groupe dans un avion qui s’est écrasé dans la Creuse pendant la guerre.

  • Il me semble que vous avez un futur EP en préparation, pouvez-vous nous en parler un peu plus ?

Effectivement, nous avons enregistré un EP « fait maison » l’année dernière. Le processus de création prend beaucoup de temps car je tiens pour cette sortie à m’occuper du mixage et je n’ai pas tout le temps que je souhaiterais y consacrer à cause de mon travail, des répètes etc. Il sortira quand il sortira, nous n’avons pas de labels, donc pas de deadline. 

  • Est-ce que vous avez des dates prochaines, une tournée de prévue ?

Hélas, à ce jour, à part le Hellfest, nous n’avons rien de prévu. Nous avions pour projet de faire une tournée pour célébrer nos 10 ans d’existence qui à du être reportée à une date à ce jour encore indéterminée à cause du Covid-19. Le virus à contrecarré tous nos plans mais nous espérons pouvoir remonter sur scène très bientôt. Nous étudions systématiquement toutes les propositions de dates qui nous sont faites.

  • Mortis Mutilati existe depuis plus de dix ans, ça fait un bail ! Après toutes ces années, est-ce qu’il y a une date, une tournée en particulier qui vous a marqué ? 

En dix ans de service, nous avons fait énormément de concerts et chaque date est unique et nous marque à sa manière que ce soit en bon ou mauvais moments. Je suis surtout marqué par l’évolution du groupe car nous sommes partis de rien, nous avons toujours fait avec les moyens du bord et malgré ça, nous arrivons tout de même à voyager dans de nombreux pays grâce à notre musique.

  • Qu’attendez-vous du tremplin The Voice Of Hell powered by RIFFX.fr ?

J’espère que notre prestation au Hellfest nous ouvrira des portes pour faire encore plus de concerts et voyager encore d’avantage. Pour faire court, tout ce que nous voulons, c’est jouer et partager notre art avec qui voudra l’entendre.

  • Un petit mot de la fin ?

Merci pour l’interview et à bientôt sur la route…

LE GROUPE MORTIS MUTILATI SORTIRA PROCHAINEMENT UN NOUVEL EP, SCUTIGERIDAE, ET FERA L’OUVERTURE DE LA SCÈNE TEMPLE LE VENDREDI 17 JUIN DANS LE CADRE DU TREMPLIN THE VOICE OF HELLE POWERED BY RIFFX.FR !